3 articles aléatoires

 
  Déploiement de la 4G : interférences possibles avec la TNT (348)  
  Concert Gospel in the Wind (766)  
  Bonnes fêtes de fin d'année (563)  
   ( nombre de visites )  
 
 

les 3 articles les plus récents

 
  Réveillon 2017 - Flash infos (132)  
  Réveillon 2017 (56)  
  Menus Cantine - janvier et février 2018 (41)  
   ( nombre de visites )  
      Découvrir le village    Infos pratiques    Contacts utiles    A propos du site
 

Newsletter / Flash Infos

 
 

Adresse email

 
 

 
 

 
 

Connexion

 
 

Identifiant

 
 

 
 

Mot de passe

 
 

 
 

 
     
 
 
 
Laure GUIRAUD à un soupir du centenaire...
 

        

Laure Guiraud à un soupir du centenairepar Ludo Hugaerts


 

 

Le destin des hommes peut être cruel (comme on dit en anglais: life sucks). Le 14 octobre dernier, Laure Guiraud est décédée à l’hôpital exactement un mois avant son centenaire  le14 novembre.

Jusqu’alors elle était la doyenne du village. Elle est née à Villesèquelande dans la maison de ses parents Antonin et Baptistine Pech. De plus, son père fût élu maire du village pour être succédé par le grand-père de Jacques Brunel.

Une vraie villeséquoise donc ! « Que Racountos »  lui a consacré un article en 2011. On y apprend qu’après son mariage avec Maurice Guiraud en décembre 1949, elle s’installa avec ses beaux-parents au café du village, tout en haut de la grand’rue (actuellement l’Impasse Fabre d’Eglantine). Plus tard, ensemble avec Maurice, elle a repris ce café pour en faire la plaque tournante de la vie sociale du village jusqu’à sa fermeture en 1971.

Nous avons fait la connaissance de Laure en 1997, quand nous avons acheté la petite maison à côté du couple Guiraud – une maison qui dans le passé avait fait partie du café. Très vite on a apprécié sa vivacité d’esprit devant la vie moderne. En automne 2013 – elle venait d’avoir 99 ans – nous lui montrions sur notre tablette des photos de nos petits-enfants. Tout de suite, elle était fort intéressée par les possibilités du miraculeux iPad et n’hésitait pas à “balayer” l’écran.

 

 

Un village approprié aux centenaires…

On a aussi pu apprécier sa cuisine, dont Maurice faisait déjà l’éloge dans Que Racountos. Son âge ne l’empêchait pas de cuisiner pour toute sa famille. Et pour Nouvel An elle nous offrait du vin de noix ou de la cartagène home made.

Il y a trois ou quatre ans, une opération aux yeux améliorait fortement ses problèmes de vue et on la voyait revivre. Le scintillement des yeux en disait long. Hélas, une chute est venue court-circuiter cette renaissance. Les derniers mois, immobilisée, elle semblait peu à peu perdre sa vivacité. Finalement, elle s’est éteinte doucement comme un cierge.

A 88 ans Maurice essaie de reprendre sa vie sans celle qui a été sa compagne pendant 65 ans. L’aide de ses enfants, de ses petits-enfants et de Monique, son aide familiale, lui donne le courage de continuer et de ne pas perdre son humour typique. Il y a quelques jours il a même pu tenir dans ses bras ses premiers arrière-petits-enfants. Quel dommage que Laure n’ait plus pu vivre ce bonheur…

Le 14 novembre 2014, Villesèquelande a fêté les cent ans de Marguerite Lannes, née le même jour quelques heures après Laure et aujourd’hui la nouvelle doyenne du village. Devant l’histoire de Laure et de Marguerite, il n’y a qu’une conclusion qui s’impose: il doit y avoir quelque chose dans l’air et l’ambiance de notre village qui semble très approprié à atteindre un très grand âge, voir même cent ans….

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

Copyright © Commune de Villesèquelande ® - 362350 visites - 1 visiteur en ligne en ce moment